Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

un dimanche à l'UMT

Publié le par mikelkel de millau

un dimanche pas comme les autres aujourd'hui,je vois ma nana pour la dernière fois avant son départ pour la country de Trump vers New-York ,grande métropole. Cela va lui faire drôle à coté de notre petit Millau des familles;Jacqueline qui dit que c'est vraiment un trou de balle (de fusil) notre sous préfecture aveyronnaise.

La matinée commence bien par un soleil radieux entourée d'un ciel bleu azur comme on aime le voir en plein mois de juillet!! Ce soir,barbecul ho la faute ,barbecue je voulais dire chez ma copine d'enfance Liliane qui adore l'accordéon, c'est une fan d'Yvette, je déconne!!!  

La journée commence par un petit déjeuner au lit ,café pain-beurre, et c'est tout ,même pas de croissants, de belles pépées (il y a que des mémés au centre qui reluquent les petits jeunes qui nous servent à table comme Yvette la Queen de l'UMT) !!! Ce matin,je vais le prendre vraiment cool pour être en forme pour la soirée, faudra tenir le coup!!!En ce moment ,c'est patinou la marmotte,je n'arrête pas de dormir ,je loupe le tour. Hier,j'ai loupé l'étape Blagnac-Rodez ,je n'ai vu que des brides d'étapes mais j'ai reconnu la route que nous prenions avec mon frérot, la nationale 88 ,passant par Rabastens ,les traversée du Tarn!!! Vacances en deudeuche verte pour les Avalats ( on y revient) !!! Parait que maintenant,le camping s'est transformé en vulgaire  aire pique-nique, que s'est dommage, des souvenirs qui s'envole ( streap-poker et autre jeux et la chaussée, sans compter le bal du samedi soir avec Viva Espagna )....

Petite douche presque tout seul , on reprend de l'autonomie ,c'est hibou,plutôt , chouette*** Un petit Led Zep fait toujours du bien à fond pour emmerder la vielle d'à côté qui se prend pas pour un gros estron d'un yéti qui souffre d'une gastro fulgurante rempli de colibascilles purulents porteurs de virus horckiens parisiens vistuliens descendant  allant dans le sud envahir nos belles plages de sables fin au bord de notre  belle Méditerranée. Ils sont con ces parigaux , ils s'entassent l'hivers et gueulent à cause de la concentration démographique mais partent tous au même endroit l'été,ces abrutis sauf mes cousins bien sûr!!!!!

Commenter cet article